Les principales maladies de peau chez le chat

  • Par kjhg

Comme chez l’homme, la peau du chat est un organe protecteur qui forme une première barrière pour l’organisme. Sa place de premier plan l’expose à de nombreux risques et la fragilise. En effet, la peau lutte en permanence contre de multiples agresseurs externes, comme des bactéries, des parasites ou encore des champignons. Exposée ainsi, la peau est sujette à de multiples maladies et affections. Découvrons ensemble les plus répandues, les signes à observer et les traitements à mettre en place.Les principales maladies de peau chez le chat Les principales maladies de peau chez le chat

Quelles sont les principales maladies de peau chez le chat ?

L’épiderme du chat est exposé à de multiples maladies pouvant être classées en diverses catégories.

Les allergies aux puces

Diverses allergies aux piqures de puces peuvent provoquer des maladies cutanées. C’est notamment le cas de la dermatite par allergie aux piqures de puces (DAPP) et de la dermatite par hypersensibilité aux piqures de puces (DHPP). L’animal atteint souffre de démangeaisons importantes qui peuvent s’aggraver et entrainer la survenue de lésions faute de soins adaptés et rapides.

Les maladies parasitaires

Les parasites sont les ennemis de la peau du chat. L’épiderme de nos matous est en effet très sensible aux tiques, aux puces, aux poux, aux acariens et aux vers. Leur présence dans le pelage du chat peut provoquer un certain inconfort, mais également des démangeaisons et des lésions cutanées plus ou moins graves. Il n’est également pas rare que l’animal perde ses poils.

Néanmoins, il est possible de contrer ces attaques par l’administration régulière d’antiparasitaires vendus chez le vétérinaire.

Les maladies virales

Plusieurs maladies virales peuvent entrainer des problèmes cutanés, car ces pathologies ont pour conséquence d’affaiblir le chat et de fragiliser ses défenses immunitaires. L’animal ainsi affaibli est plus sensible aux maladies, comme le coryza et le FIV félin qui peuvent entrainer des problèmes de peau.

Les mycoses

Les mycoses sont des maladies dues à la présence de champignons. La teigne est la plus connue et survient en présence d’un champignon microscopique qui provoque une chute des poils et des lésions cutanées au niveau de la tête et du dos de l’animal. Très discrète et parfois sans véritable symptôme apparent dans ses débuts, la teigne est très contagieuse et difficile à traiter. Par ailleurs, elle peut se transmettre à l’homme, puisqu’il s’agit d’une zoonose.

Les déséquilibres hormonaux

Les principales maladies de peau chez le chat

Plusieurs affections cutanées peuvent résulter de dérèglements hormonaux. C’est notamment le cas de l’hyperthyroïdie, une maladie qui provoque un déséquilibre de la glande thyroïde et une surproduction d’hormones thyroïdiennes. L’animal présente de multiples problèmes au niveau de l’épiderme et du pelage, mais il peut aussi perdre beaucoup de poids.

Le stress

Véritable fléau chez les humains, le stress est également un facteur de problèmes cutanés chez le chat. Ces animaux routiniers ont en effet beaucoup de difficultés à supporter des changements dans leur quotidien. En cas de situation stressante, la pression psychologique qui les assaille peut les pousser à se gratter jusqu’à se provoquer des problèmes de peau plus ou moins graves. Il est alors important de savoir prendre les devants en rassurant son chat pour l’aider à mieux supporter ces situations et de lui apporter les soins nécessaires en cas de besoin.

Quels sont les signes à surveiller pour détecter une maladie de peau chez le chat ?

Lorsqu’un chat souffre d’une maladie de peau, les symptômes sont parfois très visibles, mais ils peuvent également passer inaperçus dans d’autres situations, du moins dans les premiers temps de la pathologie. Cependant, il est important d’agir rapidement et de prendre les devants pour mettre en place un traitement adapté le plus tôt possible. L’animal sera ainsi guéri plus vite et devra supporter un traitement plus léger, plus court et moins onéreux.

Voici les signes cliniques à surveiller et qui peuvent vous faire suspecter une maladie cutanée :

En outre, d’autres symptômes peuvent être observés chez l’animal :

Au moindre doute, consultez rapidement le vétérinaire. Certaines maladies cutanées ne sont visibles qu’à un stade avancé et d’autres ne sont que des symptômes de pathologies graves qui nécessitent une prise en charge en urgence. Ne négligez jamais une anomalie cutanée, car elle peut entraîner des conséquences importantes pour votre petit compagnon.

Par ailleurs, bon nombre de ces maladies de peau et affections cutanées sont transmissibles à l’homme. Plus une pathologie est étendue, plus elle nécessitera des soins importants et un nettoyage approfondi de tout l’environnement de l’animal. Mieux vaut donc agir sans attendre.

Quels sont les traitements possibles en cas de maladie de peau chez le chat ?

Il n’existe pas de traitement global pour soigner les maladies de peau chez le chat, car chaque affection doit être traitée au cas par cas en fonction de son origine, de sa forme, de son étendue et de son impact sur la santé de l’animal.

D’ordre général, le vétérinaire peut prescrire quatre formes de traitements en cas de maladie de peau, à savoir un antiparasitaire, un antifongique, un antibiotique et/ou un anti-inflammatoire. En parallèle, il peut être nécessaire de soigner le matou par le biais de bains à base de shampoings dermatologiques ou de lotions traitantes. À noter également que certains matous guérissent spontanément, sans soins spécifiques.

Quoi qu’il en soit, rappelons à nouveau qu’aucune maladie cutanée ou trouble épidermique ne doit être négligé. Consultez systématiquement votre vétérinaire, sans attendre que la situation s’aggrave, car les complications peuvent être importantes.

Enfin, la prévention reste la solution la plus appropriée pour éviter les maladies de peau chez le chat. Surveillez très régulièrement le pelage de votre petit compagnon, notamment à l’occasion du brossage. Vous pourrez ainsi mieux détecter la présence de parasites ou de petits troubles cutanés afin d’agir le plus tôt possible. Pensez à administrer régulièrement à votre animal des antiparasitaires préventifs et à faire vacciner votre matou chaque année pour le protéger de multiples maladies dangereuses et contagieuses.

En outre, entretenez convenablement le pelage de votre chat pour éviter les maladies cutanées. Un brossage est nécessaire chaque semaine pour les matous à poil court et tous les jours pour ceux à poil long. N’abusez pas des bains, mais lavez votre chat dès que cela s’avère nécessaire et uniquement à base de produits de soins doux conçus pour chat et vendus chez le vétérinaire ou en animalerie. Évitez les shampoings de grande surface et les produits traitants, trop agressifs dans le cadre d’un entretien classique. Les produits traitants sont en effet des médicaments qui ne doivent pas être utilisés en prévention pour le lavage d’une peau saine, au risque de perturber l’équilibre naturel de l’épiderme du chat et de l’exposer davantage aux risques d’inflammation.

  • Mots clés: