Kératose pilaire : et si c'était ça, ces petits boutons ?

  • Par kjhg
Par Anne-Charlotte Rateau
Mis à jour le

Les enfants et ado, particulièrement touchés par la kératose pilaire

"C'est une maladie héréditaire à transmission autosomique dominante, ce qui explique que cela touche davantage les plus jeunes, souvent en association avec un terrain atopique. Dans la grande majorité des cas, elle disparaît à l'âge adulte, d'où le fait qu'on la trouve davantage chez les jeunes enfants et les adolescents", expose notre expert, avant de poursuivre "la kératose pilaire débute dans la petite enfance à un âge variable, et concerne 1 à 3 % des enfants."

En cabinet, la kératose pilaire est souvent évoquée en consultation, bien que le motif de la venue soit tout autre. Le diagnostique repose uniquement sur l'observation des lésions.

Sans explication avérée, les filles sont plus concernées par la pathologie.

Quel traitement pour la kératose pilaire ?

Kératose pilaire : et si c'était ça, ces petits boutons ?

Si la kératose pilaire n'est pas douloureuse, elle n'en demeure pas moins désagréable pour une partie des sujets qui en souffrent, tant au toucher qu'à la vue. Malheureusement, il n'existe pas de traitement à proprement parler. En revanche, des soins émollients et kératolytiques peuvent apaiser les lésions, la peau granuleuse et les boutons rouges. Ils ont pour mission d'hydrater tout en exfoliant en douceur les cellules mortes accumulées par le trop plein de kératine. "Les gommages ne servent pas à grand chose, bien que cela soit toujours discuté. Il est préférable d'utiliser des agents chimiques kératolytiques, comme par exemple de l'urée, de l'acide salicylique ou les deux", préconise le Dr Schneider.

L'urée est capable de capter et retenir l'eau dans la peau, qui, au fil des applications devient moins sèche et plus douce. Grâce à son action kératolytique, l'urée régule l'exfoliation naturelle de la peau et atténue les rugosités. A l'instar de l'acide salicylique, l'acide glycolique et l'LHA sont régulièrement présents dans les formules des produits formulés pour les peaux rugueuses à problème. Ces ingrédients ont la propriété de lisser les rugosités et ralentir la desquamation. En complément, on trouve des composants capables de restaurer la barrière hydrolipidique, comme les céramides ou le beurre de karité. En d'autres termes, ils contribuent à l'hydratation, la douceur et la souplesse de la peau.

Côté hygiène, il est recommandé d'utiliser des savons surgras sans savon. L'idée étant de ne surtout pas décaper la peau, mais de la nettoyer tout en l'aidant à retrouver un fonctionnement stable. "Il ne faut pas se laver plus d'une fois par jour, et le faire à l'eau tiède, afin de ne pas dessécher la peau, déjà en difficulté", conseille notre dermatologue.

Parmi les références les plus connues du marché, on retrouve la gamme anti-rugosités de CeraVe, la gamme UreaRepair Plus d'Eucerin ou encore le laitISO-UREA 5+ de La Roche-Posay. N'hésitez pas à demander conseil en pharmacie avant d'appliquer un soin anti-rugosité à un enfant. La personne saura vous conseiller en fonction de l'âge.

Lire aussi :
  • Mots clés: