Trois hommes arrêtés avant de commettre un vol de bijoux au Muséum d'histoire naturelle de Paris

  • Par kjhg
Faits divers
Publié le

Trois hommes soupçonnés de préparer un casse dans une exposition de bijoux au Muséum national d’histoire naturelle, à Paris, ont été interpellés le 12 juillet dernier. Tous étaient connus des forces de l’ordre.Trois hommes arrêtés avant de commettre un vol de bijoux au Muséum d'histoire naturelle de Paris Trois hommes arrêtés avant de commettre un vol de bijoux au Muséum d'histoire naturelle de Paris

Trois individus ont été interpellés le 12 juillet dernier à Paris, Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et Cachan (Val-de-Marne). Ils sont soupçonnés d’avoir préparé un casse, pour mettre la main sur les bijoux exposés au Muséum national d’histoire naturelle de Paris, rapporte Le Parisien. Ce dernier accueille, depuis le 19 mai dernier, l’exposition "Pierres précieuses" en collaboration avec Van Cleef & Arpels. Pas moins de 550 pièces y sont exposées, dont le célèbre collier de l’ancienne reine Nazli d’Egypte.

Le trio était surveillé

Trois hommes arrêtés avant de commettre un vol de bijoux au Muséum d'histoire naturelle de Paris

Le trio était surveillé depuis un moment par la brigade de recherche et d’intervention (BRI) et la brigade de répression du banditisme (BRB). Les trois hommes préparaient leur coup depuis près de trois mois et s’étaient même entraînés au maniement des explosifs.

Des individus bien connus de la police

Les forces de l’ordre ne savent pas exactement quand ils voulaient commettre leur coup, possiblement le 14 juillet. L’un d’eux était bien connu de la police, déjà interpellé en 2013 dans le cadre de l’attaque, boulevard Pereire, d’une voiture banalisée contenant des pièces du joaillier Van Cleef & Arpels. 600 000€ de bijoux avaient été dérobés et n’ont jamais été retrouvés.

En prison, le malfrat avait rencontré le deuxième homme de l’attaque de l’exposition. Ce dernier était déjà connu pour des braquages de bijouteries. Le troisième homme, enfin, a un profil bien différent : "C’est un vendeur sans envergure du point de deal de la rue Guichard à Cachan. [...] Je n’arrive pas à croire qu’il puisse se retrouver sur un coup pareil", explique un policier.

Placés en détention provisoire

Les trois hommes ont été placés en garde à vue, puis placés en détention provisoire, dans trois endroits différents. Pour le moment, peu d’éléments concernant leur mode opératoire ont été recueillis. "Ils s’étaient rendus sur place en prenant des tickets comme n’importe quel visiteur. Ils avaient observé les rondes, pris des photos. Leur véhicule de repli, un scooter, était déjà prêt", indique une source policière.

Midi Libre avec NewsGene
  • Mots clés: