Le retour des monstres au Séminaire Sainte-Marie L'Hebdo du St-Maurice

  • Par kjhg

SHAWINIGAN. Après une pause forcée l’année dernière à quelques jours de l’événement en raison de la pandémie, les élèves de secondaire 5 du Séminaire Sainte-Marie (SSM) ont renoué la semaine dernière avec l’activité Face Off, une compétition de maquillage d’effets spéciaux.Le retour des monstres au Séminaire Sainte-Marie L'Hebdo du St-Maurice Le retour des monstres au Séminaire Sainte-Marie L'Hebdo du St-Maurice

Les jeunes ont travaillé à la confection des maquillages du 25 au 29 mai, et comme il est impossible de présenter le résultat au Centre des arts comme le veut la tradition, l’événement sera présenté sur la page Facebook du SSM le jeudi 3 juin à 19h30, et simultanément sur la chaîne Twitch du Shawicon.

«Cette année, nous tournons toute la semaine une émission qui montrera tout le processus de création jusqu’au dévoilement des personnages, indique Pierre Duplessis, enseignant en Arts et Multimédias. La pandémie est arrivée à trois jours de Face Off l’an dernier. J’avais des maquilleurs américains qui s’en venaient, mais ç’a été impossible avec les frontières fermées. Ç’a été vraiment une grosse déception pour les jeunes, mais aussi pour moi qui adore ça. J’ai eu des élèves qui ont pleuré, c’était un drame.»

Les enseignants ont alors pensé cette année présenter les coulisses de la semaine et le résultat final par Facebook. «Nous avons une équipe qui était présente toute la semaine et qui filme tout le processus. Tout est documenté, et c’est entrecoupé d’entrevues qui présentent l’expérience des jeunes pendant la semaine. Ça sera la première fois qu’on présentera les coulisses de Face Off. Ce qui est le fun, c’est que les membres de la famille qui demeure à l’extérieur pourront voir le travail des jeunes par Facebook. La formule va rejoindre plus de monde», ajoute M. Duplessis.

Le retour des monstres au Séminaire Sainte-Marie L'Hebdo du St-Maurice

Ce dernier n’écarte pas la possibilité l’an prochain de jumeler la partie spectacle au Centre des arts, et le volet dans les coulisses.

Pour accompagner les élèves dans leur création, le SSM a fait appel au maquilleur professionnel québécois Rémy Couture qui a travaillé dans plusieurs fils et séries dont X-Men Apocalypse, The Revenant et dans la série Fugueuse.

«J’ai fait plusieurs fois des ateliers dans des écoles, mais quatre jours consécutifs comme ça, c’est une première pour moi. C’est la deuxième école que je vois que les élèves sont investis et mettent la main à la pâte pour un tel projet, exprime le maquilleur Rémy Couture. C’est beaucoup d’ouvrage, mais les jeunes sont motivés. Je connaissais l’événement américain à la télé, mais je ne savais pas que ça se faisait au SSM. C’est impressionnant pour une école. C’est le fun de transmettre son savoir, mais c’est assez intense sur une courte période de temps. Ça fait beaucoup de choses à apprendre pour les jeunes en peu de temps, mais c’est le fun avec l’intérêt des jeunes. Si ça peut réveiller une passion chez quelques élèves pour en faire un métier, tant mieux!»

  • Mots clés: