Rencontrez l’architecte saoudien qui conçoit le métaverse

  • Par kjhg

DUBAÏ : Han Makeup, la marque de beauté de la maquilleuse saoudienne Hessa Alajaji, sur laquelle elle travaille depuis 2017, est enfin là pour le plus grand plaisir des aficionados du maquillage.

“Notre objectif est d’avoir une marque qui couvre tous les produits dont n’importe qui aurait besoin pour se maquiller”, a déclaré le créateur de contenu qui a cofondé la marque dans une interview avec Arab News. “Nous avons commencé avec des pinceaux de maquillage car nous avons remarqué un manque d’ensembles qui vous donnent les exigences dont vous avez besoin.”

Alajaji a d’abord gagné en popularité sur les réseaux sociaux, où les amoureux de la beauté ont afflué sur son compte Instagram pour des clichés créatifs de maquillages colorés et d’un autre monde et des aperçus de la vie de l’artiste. Avec plus de 35 000 followers sur Instagram, il était temps pour la talentueuse créatrice de traduire son savoir-faire en business.

La pandémie a ralenti le plan de production de l’artiste, mais elle a dit que cela lui a permis de tester les pinceaux avec plusieurs maquilleurs et utilisateurs de premier plan qui “ont tous loué la qualité” de son ensemble.

Rencontrez l’architecte saoudien qui conçoit le métaverse

Au prix de 450 SAR, l’ensemble comprend 10 pinceaux qui aideront les amateurs de maquillage à créer des looks d’eyeliner pointus, des sourcils d’apparence naturelle et des ombres à paupières légèrement mélangées.

L’ensemble, qui est composé de cheveux naturels et synthétiques, dispose également d’outils plus grands qui peuvent être utilisés pour contourner, mettre en évidence, dissimuler ou appliquer un fond de teint.

Les retours sur sa libération ont « dépassé » ses attentes. “Les clients ont adoré le jeu de pinceaux et nous avons reçu des commentaires incroyables. Nous aimons que nos pinceaux fassent partie des moments les plus mémorables de nos clients comme le jour de leur mariage, leur fête de fiançailles, le réveillon du Nouvel An, etc. », a-t-elle déclaré.

L’entrepreneur basé à Riyad, qui a collaboré avec des marques internationales comme Sephora, travaille actuellement sur le développement de trois nouveaux produits. “Nous voulons nous aventurer dans les cosmétiques en 2022 et lancer quelques produits”, a-t-elle taquiné.

Pour l’instant, ses produits ne sont pas fabriqués en Arabie saoudite, mais la gourou de la beauté a déclaré qu’elle espère un jour produire sa marque dans son pays d’origine.

“Nous sécurisons différents échantillons d’usines du monde entier comme l’Italie, la Corée, la Chine, etc., et nous procédons avec la meilleure qualité que nous obtenons. La qualité est le facteur déterminant, pas l’emplacement ni le label “made in” », a-t-elle ajouté.

Alajaji a déclaré qu’elle avait toujours eu une passion pour les arts. “Cette passion a grandi avec moi en vieillissant et j’ai commencé à découvrir le maquillage quand j’étais au lycée. J’en suis tombée amoureuse dès le début car cela m’a permis d’exprimer ma créativité et mon art », a-t-elle déclaré.

  • Mots clés: